Newsletter

Votre adresse mail est utilisée uniquement pour vous envoyer nos lettres et messages d’information. Vous pouvez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet en fin de chaque lettre et message.

Thomas Lanfranchi ̸

Dossier mis à jour en juil. 2021
Né le 15 août 1964, à Marseille, France
Vit et travaille à Bordeaux
Dossier publié en juil. 2016

Thomas Lanfranchi est l’un de ces artistes rares dont on guette avec un intérêt toujours renouvelé la moindre manifestation. Avec la même opiniâtreté qu’y mettrait un savant – ou mieux : l’un de ces inventeurs en même temps dilettantes et obsédés qui jalonnent l’histoire des techniques –, il mène depuis des années une même recherche, en marge des grands circuits spectaculaires, quelque part aux confins – et au point instable, sinon même improbable où ils se croisent – de la sculpture, de la performance et du dessin. Partons de la première : Thomas Lanfranchi réalise de grandes formes géométriques. Nul marbre ici cependant, ni rien qui s’en approche. Il prend au rebours les fantasmes de pérennité, de solidité, de masse qui hantent encore souvent la sculpture. Ces formes, en effet, il les fabrique à partir de sacs plastiques, aux couleurs que lui propose l’industrie. Le geste du sculpteur, chez lui, n’est plus que dans la découpe et que dans l’assemblage, à l’aide d’un ruban adhésif, de cette pauvre et fragile membrane. [...] La vidéo ou la photo en conservent certes la trace. Mais l’on comprend que c’est dans le direct de la geste qu’elles se donnent le plus essentiellement et le plus évidemment. En même temps qu’elle s’encanaille ainsi avec la performance, la sculpture, réduite à cette membrane, engage aussi chez Thomas Lanfranchi un rapport essentiel au dessin : pour déployer qu’il soit dans l’espace et quand bien même il est de plastique, c’est bien un trait, en effet, qui fait pièces. Et c’est par là que ce premier aspect de l’œuvre – la sculpture pour le redire vite et employer ce qu’on vient de voir n’être qu’une facilité de langage – en rejoint un second : une pratique plus classique du dessin. [...]

Texte de François Coadou, 2015 (extrait)

Commande de Documents d’artistes Nouvelle-Aquitaine

Thomas Lanfranchi is among the rare artists whose slightest output is met with consistently renewed interest. Working with the same tenacity as a scholar – or better still, like the dilettante and obsessive inventors found throughout the history of technologies –, he has carried out consistent research for years, away from large showy networks and somewhere on the borders – and at the tipping point, the improbable junction where they may meet – of sculpture, performance, and drawing. Let’s start with the former : Thomas Lanfranchi creates large geometrical volumes. But you won’t see any marble here, or anything like it. He goes against the flow of durability, sturdiness, and bulkiness – qualities that still often haunt the field of sculpture. Instead, he crafts these shapes out of plastic bags, in whatever colour the industry has to offer. The sculptor’s role is reduced to cutting and taping together the rudimentary and fragile membrane. […] Although they are preserved through film and photography, it is quite obvious that their essence can only truly be appreciated in real time. In addition to flirting with performance arts, Thomas Lanfranchi’s sculpture, because it is reduced to this membrane, also induces an essential link with drawing : although it is made out of plastic and set in three-dimensional space, the final piece is still the result of a linear construction. And this is where the primary aspect of his work – sculpture, to put it simply and to use an all too easy term – merges with another : a more classic practice of drawing. […]

Thomas Lanfranchi by François Coadou, 2015 (excerpt)

Commissioned by Documents d’artistes Nouvelle-Aquitaine

      • I will scare my dog, Orleans Campus Gallery, Ottawa, Canada
      • Thomas Lanfranchi, La Salle des Machines, La Friche Bel de Mai, Marseille
      • L.A.C., Saint-Pierre, La Réunion
      • Galerie du Second jeudi, Bayonne
      • Pitthiioup Piit, Galerie My Monckey, Nancy
      • Les Arts au mur Artothèque, Pessac
      • Semiose Galerie, Paris
      • Festival PERFORM, Domaine de Nodris, Vertheuil. Direction artistique Sarah Trouche
      • La Mêlée, Le Bruit du Frigo, Fabrique Pola, Bordeaux
      • 1. On ne badine pas avec le ciel, avec Thomas Lanfranchi. Galerie La mauvaise réputation, Bordeaux
      • 20.21, exposition de dessins dans le cadre du lancement de l’édition, Galerie des éditions Dilecta, Paris
      • Vaste Monde #1, Villa Béatix Enea, Anglet
      • Analectes, collectif, Ergastule, Château de Lunéville, Lunéville.
      • Drawing now, Art Fair #13 - Le salon du dessin contemporain, Sémiose Galerie, Le Carreau du Temple, Paris
      • Auloffé, un itinéraire, Espace 29, Bordeaux. commissariat, Elise Girardot
      • Pampre It Up, Galerie La Mauvaise Réputation, Bordeaux
      • West Bund Museum, Centre Gompidou, Shanghai (Chine)
      • Le Monde à l’Envers - Épisode 1 & 2, Galerie La Mauvaise Réputation, Bordeaux
      • The Poet is At, In, On, The Corner, Lee Matasi Gallery, School of Art, Ottawa (Canada)
      • Paysages rêvés, Frac Aquitaine hors-les-murs, Couvent des Minimes, Blayes. Commissariat Karen Tanguy
      • Hop la boom !, avec des oeuvres de la collection les arts au mur Artothèque (Pessac), Le Bel Ordinaire - espace d’art contemporain, Billère
      • Toute Pure, Galerie 17, Paris. Commissariat Bruno Garigues
      • Galerie Martagon, Malaucène
      • Galerie Motul-le, Château de Kerduel, Pleumeur-Bodou
      • Chez Monsieur C, Cramont, Picardie
      • Immanence, Paris
      • La Collection du Bureau, Atelier Ergastule, Nancy
      • Une Guêpe dans le K-Way, Semiose galerie, Paris
      • Sur un pied, Semiose galerie, Paris
      • Artistes à la carte, Musée Matisse Cateau-Cambrésis
      • Galerie Xavier Goupil, Bayonne
      • Vent des Forêts, Espace rural d’art contemporain, Fresnes-au-Mont
      • ESAD de Strasbourg, Guebwiller
      • Galerie Fernand Léger, Ivry-sur-Seine
      • Tool box / entre deux, Nantes
      • L’Homme Merveilleux, Château de Malbrouck, Manderen
      • La nouvelle galerie, ADDC, Château de Monbazillac
      • Art Fiac, dans le cadre de la FIAC - Foire internationale d’art contemporain, Paris
      • Le Bureau, Paris
      • Biennale d’art contemporain, Anglet. Commissariat Didier Arnaudet
      • Où écrire des mots qui ne disent rien ?, Bibliothèque Nationale de France (BNF), site François Mitterrand, Paris
      • Le Bureau, Paris
      • Traffic - Biennale d’art contemporain, Gand (B)
      • Biennale d’art contemporain de Liverpool (UK)
      • Nepean University, Sydney (Australie)
      • Biennale de Honk Kong (Chine)
      • Musée d’art contemporain de Sydney
      • Sherman Gallery, Paddington – Sydney (Australie)
      • Biennale d’art contemporain de Sydney (Australie)
      • Norton Simon Museum of Art, Pasadena (USA)
      • San José University of Art & Architecture (USA)
      • Arts dans les Pyrénées, Le Parvis - Centre d’art contemporain, Tarbes
      • Over the rainbow, Kunsthalle Dortmund (D) / Rotterdam (NL)
      • Vivace, Frac Aquitaine / INRA, Bordeaux
      • Beau temps pour la saison, Cimaise et Portique - Espace d’art contemporain, Albi
      • Centre d’Art Contemporain La Chapelle Saint-Jacques, Saint-Gaudens
      • Le Parvis - Centre d’art contemporain, Tarbes
      • Düsseldorfer Baukunst Arkitectur Akademie (D)
      • National Yorkshire Sculpture Park (GB)
      • Collège Georges Mandel, Soulac-sur-mer/Le Bruit du Frigo
      • Musée des nuages, Guéret (Creuse)
      • Ciel de neige, Centre d’art Vastes et Vagues, Gaspésie (Québec)
      • Résidence d’été, La friche Belle de Mai, Marseille
      • Orléans University of art, Ottawa, Canada
      • KORDON RESIDENCY, Kärdla, sur l’île Hiuumaa, Estonie
      • Art, letters and numbers, Averill Park, NY (USA)
      • Résidence privée, Barbizon
      • L’atelier des ailleurs, DRAC TAAF, Saint-Pierre, La Réunion
      • Ergastule, Nancy
      • Centre d’art contemporain de Pontmain
      • Le lieu unique, Nantes
      • Maison Daura, résidence internationale de Midi-Pyrénées, Saint-Cirq-Lapopie
      • Nepean University, Sydney (Australie)
      • Norton Simon Museum of Art, Pasadena (USA)
      • San José University of Art & Architecture (USA)
      • Artothèque médiathèque Bonlieu Annecy
      • West Bund Museum, Shanghai, Chine
      • Collection Ottawa School of Art, Ontario (Canada)
      • L. A. C., La Réunion
      • Artothèque de Caen
      • Les arts au mur Artothèque, Pessac
      • Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA
      • Musée d’art contemporain de Sydney (Australie)
        • Stéphane Lecomte, « Thomas Lanfranchi », dans le catalogue de l’exposition, Musée Matisse, Cateau-Cambrésis
        • Sophie Lapalu, « Ciels », revue Area
        • Christian Debise, « L’homme merveilleux ». Entretien.
        • Gaël Charbau (dir.), « Art France, 1990-2007 », Particules
        • Stéphane Corréard, « Sculptures volantes identifiées », Be Contemporary 01
        • Jérôme Mauche, « L’air Bande », Semaines
        • « où écrire des mots qui ne disent rien », entretien avec Pierre André Boutang, Metropolis/Arte.
        • Paul Steen, « Flying socks », Frieze
        • Didier Arnaudet, « Biennales de Gand et de Liverpool », Art Press
        • Anthony Bond, « Around the sky », Biennale de Liverpool
        • Berenice Murphy, « Actions in sky », Art in Australia
        • Dominique Godfrey, Journal Sud-Ouest
        • Paul Ardenne, « Beau temps pour la saison », Cimaise et Portique, Centre d’art d’Albi
        • Didier Arnaudet, « Océan et autoroute ... », Le Festin
        • Bernard Lamarche-Vadel, « L’art en route », Libération
        • Sylvie Froux, « Union des parties d’un tout », Le Parvis - espace d’art contemporain, Tarbes
        • Olivier Devers, « Parking et Lévitation », Marseille
        • Je t’aime moi non plus, éd. Ergastule, Nancy
        • L’homme Merveilleux, Le Château de Malbrouck, Manderen
        • Biennale de Gand, Belgique
        • Biennale de Liverpool, Angleterre
        • Biennale de Sydney, Australie
        • « Art dans les Pyrénées », Le Parvis - espace d’art contemporain, Tarbes
        • Le Parvis - espace d’art contemporain, Tarbes
        • Une guêpe dans le K-Way, Rencontre du deuxième et du troisième type en Gascogne, Semiose Editions, 40 p., Noir et Blanc, 20 x 13,5 cm
        • François Coadou, journal Sémiose N°1
        • « où écrire des mots qui ne disent rien », entretien avec Pierre André Boutang, Metropolis/Arte.
      • post diplôme, Düsseldorf Kunst Akademie, Allemagne
      • DNSEP - Ecole supérieure des Beaux-Arts de Marseille