Newsletter

Votre adresse mail est utilisée uniquement pour vous envoyer nos lettres et messages d’information. Vous pouvez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet en fin de chaque lettre et message.

Laurent Kropf ̸

Dossier mis à jour en oct. 2020
Né le 10 février 1982, à Lausanne, Suisse
Vit et travaille à Bordeaux et Lausanne
Dossier publié en sept. 2014

Imaginons un meuble à plusieurs faces dont chacune est pourvue de tiroirs, tous reliés les uns aux autres. Il vous faut donc tourner autour, les ouvrir un à un, en vous souvenant de ce que recelait le tiroir précédent, maintenant invisible à votre œil. Si les uns accueillent la représentation d’un mythe, mort ou vivant, oublié ou vivace, les autres se composent d’éléments du moment : l’actualité, la réalité, un lieu d’exposition avec ou sans fenêtre, une habitude commune ; ou encore d’un vieux machin, qui pourrait faire dire que « c’était mieux avant » – tendance mélancolique – « parce que le bois, c’est plus facile à travailler que l’aluminium et l’étain que le plutonium ». Confiture, roues de charrette, bûches, mammouth, maisons en rondins, allégories de la Justice, l’artiste laisse toutes ces choses « faire leur cinéma ».

Il travaille non pas au fouet, non pas au gobelet shaker, mais à l’emporte-pièce. On est ici dans l’artisanat, et Laurent Kropf souhaite garder cette facture de « celui qui s’essaie à différents trucs » ; la main et la tête unis dans une organisation horizontale digne de l’anarchie la plus utopique. Ce qui importe le plus à l’artiste, c’est que son œuvre soit adoubé des vieux pères qui président en lui.

« L’apprenti est doué de fierté et semble bien décidé à suivre des chemins difficiles, abandonnés des Maîtres ».

Une Profession de foi.

Joy Alamanni, écri à partir des souvenirs d’une interview perdue, octobre 2015.
© Sous licence Creative Commons-BY-NC-SA

Let us imagine a piece of furniture with several sides, each one of which is fitted with drawers, which are all connected to each other. So you have to walk around it, opening the drawers one by one, remembering what the previous drawer contained, which is now invisible to your eye. While some accommodate the representation of a myth, dead or alive, forgotten or living, others are made up of elements of the moment : current affairs, reality, an exhibition venue with or without windows, a common habit ; or alternatively an old thing, which might cause one to say that “it was better before”—a melancholy tendency—because wood is easier to work than aluminium, and tin than plutonium”. Jam, cartwheels, logs, a mammoth, log houses, allegories of Justice, the artist lets all these things “make their scenes”.

He works not with a whip, not with a shaker cup but with a pastry cutter. Here we are in craftsmanship, and Laurent Kropf is keen to keep this style of “someone who tries his hand at different things” ; hand and head united in a horizontal organization worthy of the most utopian anarchy. What matters most to the artist is that his oeuvre should be dubbed by the old fathers presiding within him.

“The apprentice is endowed with pride and seems to have his mind made up to follow difficult paths, abandoned by the Masters”.

Une Profession de foi.

Joy Alamanni, written on the basis of memories of a lost interview, October 2015.
Translated by Simon Pleasance, 2015

      • Transportation devices for Allan McCullum’s « Perfect Vehicles », A-DASH, Athènes, et Spazio Lampo, Chiasso (CH)
      • Dal mio romanzo inedito, Spazio Lampo, Chiasso (CH)
      • Le village des hommes, Centre d’art contemporain de Meymac (Une résidence en résidence)
      • La Grande Place, La Placette, Lausanne - avec le Centre d’art contemporain d’Yverdon-les-Bains
      • History of relations : a Study, Vitrines sur l’art, Galeries Lafayette, Bordeaux
      • Les Eléments, SAKS Gallery, Genève
      • La conserve des possibilités à venir, galerie SAKS - dans le cadre de ARTISSIMA, Turin
      • Allegro ma non troppo, galerie SAKS, Genève
      • PORNTIPSGUZZARDO, Prix Manor Vaud, Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne
      • Le vieux père (la statue), sculpture sur l’espace public, Biganos
      • Marie-Louise, galerie Piano Nobile, Biganos. Commissariat Lionnel Gras
      • Dimanche, Espace DOLL, Lausanne
      • L’apprenti, Naphtaline, Lausanne
      • « Je l’ai vu tomber par la porte, une belle et jeune demoiselle, et j’ai senti son parfum léger... », La Placette, Lausanne
      • LAPINBRA CANARD #44, Fabrique Pola, Bordeaux
      • Miky Mayos I & II, avec V. Pini, E. Kempf, A. Mazzei. Spazio Lampo & Ex-bar Mascetti, dans le cadre de la Biennale dell’imagine, Chiasso (CH)
      • Get a nerve, Villa Sarasin, Art Geneve
      • ΣΟΥΠΙΑ, avec V. Pini, E. Kempf, A. Mazzei. Dans le cadre de Time Takes Time, organisé par A-DASH à Athènes (GR)
      • From My Unfinished Novel (LC109), Palexpo, Art Geneve. Sur une invitation de LAPIN-CANARD
      • Evidences du réel. La photographie face à ses lacunes, Musée d’art de Pully (CH). Commissariat Pauline Martin
      • Une résidence en résidence, Les Ateliers des Arques, Centre d’art contemporain de Meymac. Commissariat Caroline Bissière et Jean-Paul Blanchet
      • Des Mondes aquatiques #2, Frac Aquitaine, Bordeaux. Commissariat Claire Jacquet
      • Collector, Bordeaux Galeries Week-End #4, Eponyme
      • Un si joli village, restitution de la résidence aux ateliers des Arques. Commissariat Caroline Bissière et Jean-Paul Blanchet
      • La grande place, CACY, Yverdon-les-Bains (CH),. Commissariat La Placette et Karine Tissot
      • The Family of the Invisibles, Seoul Museum of Art
      • Scrambled Eggs, galerie Stadio, Vevey (Suisse)
      • No Man’s Land ?, Frac Aquitaine et Ecomusée de Marquèze, Ecomusée de Marquèze, Sabres
      • Lumières de Roland Barthes, Frac Aquitaine, Bordeaux
      • Vitrines sur l’art, une invitation du Frac Aquitaine, Galeries Lafayette, Bordeaux
      • Auteurs présumés, Galerie des Étables, Bordeaux. Commissariat : Emilie Roi et Chloé Grondeau
      • Les narrations de l’absence, Frac Aquitaine / Musée d’Aquitaine, Bordeaux. Commissariat : François Loustaud
      • La République - medio tutissimo ibis, Villa du Parc, Annemasse. Commissariat Matthieu Vertut
      • Combustion, Galerie SAKS, Genève. Commissariat Yann Chateigné
      • Les dérivés de la photographie - Lumière noire, Collaboration Frac Aquitaine, Centre d’art Image/Imatge, Artothèque de Pessac. Frac Aquitaine, Bordeaux
      • Telling Tales, Centre d’art PasquArt, Bienne (Suisse)
      • Emergences, Bex & Arts 2014, Triennale d’art contemporain, Bex (Suisse)
      • Bad News From the Stars, Polarium, Fabrique Pola, Bègles. Commissariat Renaud Chambon et Irwin Marchal
      • Telling Tales, Kumu Art Museum, Tallin (Estonie)
      • Cinquième édition de la Biennale d’Anglet, BAB2, Anglet
      • L’entrepreneur, Crystal Palace, Programme de diffusion Zébra 3, Bordeaux
      • Les feux de l’amour, Frac Aquitaine, Bordeaux. Commissariat Cécile Broqua et Cyril Vergès
      • Backstage, Backslash Gallery, Paris. Commissariat Mathieu Mercier
      • Trait Papier, Musée des Beaux-Arts de La-Chaux-de-Fonds, Suisse
      • La jeunesse est un art, Manor Art anniversary exhibition 2012, Aargauer Kunsthaus, Suisse
      • Under Construction, galerie SAKS, Genève
      • Too Big to Fail, Espace Curtat, Lausanne. Commissariat V. Poidevin, T. Rihs & P. Daerendinger
      • Retour vers le futur, Capc Musée d’art contemporain, Bordeaux. Commissariat Buy Sellf
      • A la limite, Galerie Michel Journiac, Paris
      • Le Spectrarium, Pavillon Suisse Le Corbusier, Cité universitaire, Paris
      • Série noire, Villa Bernasconi, Grand-Lancy. Commissariat Buy Sellf
      • John Armleder & Co., ELAC, Lausanne
      • MAMCO, Genève (Suisse)
      • Collection Ph. Nordmann, Genève (Suisse)
      • Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA (Bordeaux)
      • Frac/Artothèque Nouvelle-Aquitaine (Limoges)
      • La forêt d’art contemporain, Biganos
      • Musée des Beaux-Arts de La Chaux-de-Fonds
      • Collection de la Ville de Lausanne
      • Collections privées
      • Prix culturel Manor du canton de Vaud}
        • Denis Pernet, « Kropf, un collage énigmatique », Edelweiss Magazine (novembre)
        • Lionnel Gras, « Fabulous Eden », Artpress n°377 (mars)
        • Aline Gubéran, « Interview », Novembre Switzerland, Issue 2, (janvier)
        • Samuel Schellenberg, « L’art contemporain est en ébullition à Lausanne », Le Courrier, 26.01
        • Fabienne Radi, « O Brother (Kropf), Where Art Thou ? », Daté.es (juillet)
        • Laurent Kropf, From my Unfinished Novel, édité chez Lapin-Canard
        • Les palmiers sauvages, texte d’Éric Marty, collection « Fiction à l’œuvre », coéd. Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA et Confluences
        • Livre un : le début d’une belle frénésie, textes de J. W. Sok (The Ex), Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne
        • Le vieux père, éd. Boabooks, Genève