Autoportrait (Chambre noire à 2 miroirs et 3 angles)

  • Autoportrait (Chambre noire à 2 miroirs et 3 angles), 2017
    Installation : vitrine centrale d’un buffet 1930, 2 miroirs, peinture noire, 55 x 35 x 45 cm
    Crédit photographique : Sophie Mouron
  • Autoportrait (Chambre noire à 2 miroirs et 3 angles), 2017
    Installation : vitrine centrale d’un buffet 1930, 2 miroirs, peinture noire, 55 x 35 x 45 cm
    Crédit photographique : Sophie Mouron
  • Autoportrait (Chambre noire à 2 miroirs et 3 angles), 2017
    Installation : vitrine centrale d’un buffet 1930, 2 miroirs, peinture noire, 55 x 35 x 45 cm
    Crédit photographique : Sophie Mouron

 

Installation réalisée dans le cadre de l’exposition/œuvre/collection Buffet à volonté (collectif 0,100) dans la vitrine centrale d’un buffet. Avec Emmanuel Aragon, Emmanuel Ballangé, Gregory Cuquel, Thomas Déjeammes, Estelle Deschamp, Mirsad Jazic, Sophie Mouron, Amandine Pierné, Alice Raymond, Simon Rulquin et Tonny Vissenberg.

Un buffet en bois des années trente, élément de personnification relevant de la présentation et tout autant de l’intime.
Faire entrer de l’espace extérieur et faire sortir de l’espace intérieur.
Derrière la porte vitrée, le sujet se fait objet dans une réflexion plurielle.
Distanciation objectivante et triangulaire à l’issue incertaine entre le soi, le sursoi(t), l’autre...

Sophie Mouron

 

  • Autoportrait (Chambre noire à 2 miroirs et 3 angles), 2017
    Avec une photographie de Thomas Déjeammes
    Crédit photographique : Sophie Mouron
  • Autoportrait (Chambre noire à 2 miroirs et 3 angles), 2017
    Crédit photographique : Sophie Mouron

 

Posé le long d’un mur, le meuble-sculpture arbore une symétrie sobre autour de la découpe centrale de la vitrine dont la porte est une fenêtre donnant sur le noir d’un dedans. Une veille. (Sophie Mouron) [...]

Suivre la force d’attraction du centre, se pencher vers la vitrine. Le foyer. La focale. La fenêtre s’ouvre maintenant sur une chambre noire. A volonté. S’approcher. Un miroir rond parait s’incliner légèrement à la rencontre de mon visage qui se penche. Se déplacer. Le miroir accueille le reflet d’un fragment d’un second miroir hors du champ de vision. Un autre pas de côté, on croit suivre la course d’un astre. L’installation minimale de Sophie Mouron propose un outil visuel, la conceptualisation du point de vue, de l’angle de vue : la visualisation des interstices et des intervalles, la mesure de l’espace et du temps qu’expérimente chaque visiteur dans son rapport aux œuvres de Buffet à volonté, premier champ d’application à ce « mode d’emploi ». [...]

Monique Chiron, texte de l’exposition (extrait), 2017