Newsletter

Votre adresse mail est utilisée uniquement pour vous envoyer nos lettres et messages d’information. Vous pouvez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet en fin de chaque lettre et message.

Michel Herreria ̸

Dossier mis à jour en fév. 2019

Arène des langages

L’univers de Michel Herreria est peuplé de figures, de personnages, où se mêlent des gestes maladroits, des accidents inféconds ou d’étranges fascinations pour des objets du quotidien… comme en une sorte d’aventure humaine à mi-chemin entre l’étude entomologique et la chorégraphie de spectres étranges et attachants. La couleur est profonde et intense ; elle structure les espaces et les formes. Les lignes, faussement claires, parfois comme en réserve, tracent les pourtours de corps et d’actions indécis. Règne un climat de parodie dans une arène de malheureux indolents.

Pour l’exposition Arène des langages (2018) à la Galerie Eponyme, Michel Herreria joue avec les échelles et sollicite la précision du regard. Entomologiste : une série de 45 « grandes peintures de petits formats » présentent un ensemble de situations dans lesquelles les espaces et les corps surgissent par l’intensité de la couleur. Chorégraphe : 9 peintures sur papiers marouflés proposent une expérience plus théâtrale où des corps, des figures s’animent pour un balai dérisoire et mélancolique. Des expérimentations de pliages jalonnent et ponctuent l’exposition : espaces scéniques fixées au mur où se révèle la fragilité et l’élégance d’un jeu de dessins en ombres portées.

Contes philosophiques, peintures pariétales, études pour dispositifs scéniques… les œuvres picturales de Michel Herreria procèdent d’un langage qui murmure plus qu’il ne signifie, qui chantonne plus qu’il ne proclame.

Jérôme Diacre

 

Vue de l’exposition Arène des langages
Vue de l’exposition Arène des langages
Croûte, 2018
acrylique et encre, 5 x 3,5 cm
Sans titre, 2018 - à gauche
papier marouflé sur bois, acrylique, pastels, craie industrielle, 45 cm x 32 cm
Les pliés #1, 2018
découpage laser sur plastique, 29,7 cm x 21 cm
Les pliés #2, 2018
découpage laser sur plastique, 29,7 cm x 21 cm
Peinture sur papier, 2018
acrylique, encre et feutres à l’alcool, 10,5 cm x 8 cm
Vue de l’exposition Arène des langages
Sans titre, 2018
papier marouflé sur bois, acrylique, pastels, craie industrielle, 45 cm x 32 cm
Peinture sur papier, 2018
acrylique, encre et feutres à l’alcool, 10,5 cm x 8 cm
Vue de l’exposition Arène des langages
Vue de l’exposition Arène des langages
Sans titre, 2018
papier marouflé sur bois, acrylique, pastels, craie industrielle, 45 cm x 32 cm
Vue de l’exposition Arène des langages
Vue de l’exposition Arène des langages
Les pliés #5, 2018
découpage laser sur plastique, 29,7 cm x 21 cm
Vue de l’exposition Arène des langages
Sans titre, 2018
papier marouflé sur bois, acrylique, pastels, craie industrielle, 45 cm x 32 cm
Peinture sur papier, 2018
acrylique, encre et feutres à l’alcool, 10,5 cm x 8 cm
Les pliés#6, 2018
découpage laser sur plastique, 29,7 cm x 21 cm
Vue de l’exposition Arène des langages
Vue de l’exposition Arène des langages
Vue de l’exposition Arène des langages