Camille Lavaud

Née le 2 août 1981, à Bergerac, France
Vit et travaille à Bergerac, Dordogne
Dossier mis à jour en déc. 2020
Dossier publié en nov. 2020
  • affiche de l’exposition © Camille Lavaud

    L’exposition LE CINEMA DE PAPI est présentée au terme d’un séjour de Camille LAVAUD BENITO en résidence d’artiste à Monflanquin de septembre à décembre 2021.

    LE CINEMA DE PAPI prolonge l’exposition LA VIE SOUTERRAINE présentée aux Archives Départementales à Périgueux du 19 septembre au 26 novembre 2021 en partenariat avec l’Agence Culturelle Départementale Dordogne-Périgord et l’Amicale Laïque de Bassillac. LA VIE SOUTERRAINE est un projet de Camille LAVAUD BENITO qui prend pour point de départ l’attaque historique d’un train en gare de Neuvic et le hold-up de plusieurs milliards de francs par un groupe de résistants en 1944.
    Il a débouché sur une bande dessinée éditée chez Les Requins Marteaux (2021) et une exposition qui rassemble affiches, dessins préparatoires, planches originales et documents authentiques, mêlant ainsi réalité et fiction.

     

    Chez Camille LAVAUD BENITO, le dessin est un choix de rigueur et de fraîcheur, de mesure et de débordement. S’il sert effectivement de support à l’idée, à un préoccupation expressive, à une effervescence imaginaire, il n’en conserve pas moins une marge de jeu grâce à laquelle sa capacité évocatrice reste particulièrement vive. Il se place sous le signe de la conciliation de sources diverses, mais accueille aussi des tentations antagonistes. Son énergie emprunte à la bande dessinée, au cinéma, à l’histoire de l’art, aux résonances biographiques et creuse le sillon d’un réalisme jamais figé, toujours bousculé qui répond aux appels de la fantaisie de la poésie et aussi de la restitution basée sur des superpositions de registres et de variations de tonalités.

  • La vie souterraine, 2020

     

    Avec : Fabienne Ballandras, Julie Bonnaud et Fabien Leplae, Valérie du Chéné, Grégory Cuquel, Laurie-Anne Estaque, Rémi Groussin, Camille Lavaud, Céline Marin, Pascal Navarro, Karine Rougier, Sylvie Sauvageon, Myriam Omar Awadi, Thomas Tudoux.

    Un partenariat du Réseau document d’artistes avec la Maison Salvan.

    En réponse à une proposition du Réseau document d’artistes, dans le cadre d’un projet SET UP, tout a commencé par des territoires traversés, des rencontres avec des artistes, des découvertes d’ateliers, des compréhensions de contextes et de réalités avec lesquels composent ceux qui créent. À Felletin, Nice, Brest, Lyon, Boucau, Coustouge et bien ailleurs, il s’agissait, dans une époque de confinement, « d’aller vers » pour construire une exposition qui glane dans les différents fonds Documents d’artistes.

    Le dessin a été retenu pour construire une exposition réunissant quatorze artistes, qui, pour la plupart, le pratiquent quotidiennement et en font leur medium principal. Pour ce projet, le médium graphique est appréhendé de manière ouverte, selon différentes approches, divers formats. Sans prétendre à l’exhaustivité, ni tenter de caractériser des tendances, l’exposition cherche à faire se rencontrer toutes les libertés qu’offrent, a priori, les contraintes de l’espace de la feuille de papier, préalable à tout. Elle se veut jubilatoire, polysémique et joue de l’environnement d’exposition atypique que compose la Maison Salvan.

    Le titre « Dessins Extimes » renvoie au paradoxe d’une pratique menée principalement dans une grande intimité, dans le calme et dans des lieux possiblement restreints, mais qui, néanmoins, se destine à être vue et à échapper à celui qui aura créé. Il souligne aussi la manière dont a été conçue l’exposition : au plus proche des artistes dans leur situation de création et, d’une certaine façon, au plus loin du public ; avec cependant toujours à l’esprit que c’est à lui que l’on s’adresse.

    Une exposition conçue par Stefania Meazza, coordinatrice de Documents d’artistes Occitanie, et par Paul de Sorbier, responsable de la Maison Salvan.

     

    Les rendez-vous de l’exposition

    Samedi 6 novembre à 17 h : Vernissage de l’exposition en présence des artistes.
    Lancement de « Graphéïne », le festival dédié aux pratiques artistiques graphiques organisé par Pinkpong – réseau Art Contemporain, Toulouse & métropole.

    Samedi 27 novembre à 11 h : « Des histoires et des œuvres » par Céline Molinari, conteuse (en famille, dès 4 ans).

    Samedi 4 décembre à 11 h : « Croisons les regards sur l’exposition », Marion Viollet (docteure en arts plastiques et médiatrice) vient apporter un regard sur l’exposition Dessins Extimes et dialoguer avec le public et l’équipe de la Maison Salvan.

    Samedi 11 décembre à 10 h 30 : « Rendez-vous des familles », découverte ludique de l’exposition par l’échange et la pratique en atelier avec la chargée des publics et des médiations de la Maison Salvan.

    Samedi 18 décembre à 17 h
    « Découvrons l’exposition » avec le responsable de la Maison Salvan.

     

    Tous les rendez-vous proposés par la Maison Salvan sont gratuits.
    Ils se tiennent selon les consignes sanitaires en vigueur.
    Inscriptions : 05 62 24 86 55 – maison.salvan@ville-labege.fr.

    Plus d’informations sur :
    Réseau documents d’artistes
    Maison Salvan