Newsletter

Votre adresse mail est utilisée uniquement pour vous envoyer nos lettres et messages d’information. Vous pouvez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet en fin de chaque lettre et message.

Jeanne Tzaut ̸

Dossier mis à jour en déc. 2020

Parcours artistique

allons voir !

Du 3 juillet au 19 septembre 2021
Barlieu et Vailly-sur-Sauldre (18)

Parcours d’art contemporain en Pays-Fort / Sancerrois
Commissariat : Gunther Ludwig
Avec Ladislas Combeuil, Chourouk Hriech, Tsama do Paço, Jeanne Tzaut, Thomas Wattebled, Hannah Barantin, Thomas Bontemps et Hanna Kokolo.

Se développant sur plusieurs communes du nord du Cher, cette troisième édition du parcours d’art contemporain allons voir ! s’enrichit en s’ouvrant au Sancerrois : une nouvelle grange pyramidale, celle de Récy, s’ajoute à celles du Pays Fort comme lieu d’exposition. Emblématiques de ce petit territoire, ces impressionnants édifices du XVIe siècle évoquent la vie des nos campagnes au fil des siècles. S’y ajoutent d’autres sites ruraux, silos ou cave viticole, représentatifs des évolutions contemporaines des exploitations agricoles.
Sous l’impulsion d’un commissaire renouvelé chaque année, des artistes sont invités à dialoguer avec ces lieux du quotidien, et nous les font découvrir sous un nouveau jour. Projet culturel de proximité, allons voir ! fait appel à la collaboration de la population : propriétaires des bâtiments qui les mettent à disposition, habitants qui hébergent les artistes, ou encore artisans locaux qui accompagnent les artistes dans la réalisation ou le montage des œuvres.

Inauguration le samedi 3 juillet à partir de 16h : visite du parcours en présence des artistes, au départ de la grange pyramidale de Vailly-sur-Sauldre.

Barlieu - Les silos de Badineau
Vailly-sur-Sauldre - Grange pyramidale  

À travers la déambulation, Jeanne Tzaut rencontre des formes et des situations, produits et archétypes de nos occupations qui sont à l’origine de sa production. La figure du marcheur n’est jamais directement visible dans son travail mais pourtant bien présente lors de sa mise en place, tout au long de cette recherche de moments, qu’ils soient insolites, rares ou insignifiants. Elle extrait ainsi des zones, des fragments de réalité en tentant de mixer un constat et une volonté de transformation. Elle puise des formes dans des univers existants qu’elle vient modifier en opérant des déplacements, dans le désir d’activer / réactiver une scène.  

Télécharger le dossier de presse

Autres actualités à consulter