Sans Fuite (avec Double Effet Venturi)

Sans fuite est une œuvre récente, réalisée dans l’atelier de Sérilhac en 2011. Sorte de dispositif de plomberie, cette œuvre est basée sur une circulation d’eau invisible à l’intérieur d’un circuit de tuyaux de cuivre qui traverse des contenants métalliques divers, bidons, fût métallique et moulages de bottes en cupro-nickel (un alliage anti-corrosif de cuivre et de nickel : c’est la partie blanche des pièces d’un et deux euros m’informe wikipedia). Cette circulation d’eau passe en deux endroits par des diamètres plus resserrés et accélére momentanément son débit. C’est le double effet Venturi auquel le titre fait allusion (encore merci wikipedia). Selon l’artiste, ce système hydraulique est à considérer comme une œuvre sonore proche d’un « gargouillis intestinal ». On ne peut s’empêcher d’imaginer la figure de l’artiste comme celle d’un plombier musicien.

Yannick Milloux

directeur du Frac/Artothèque Nouvelle-Aquitaine, extrait du texte, 2012.

Vue de l’exposition Fantômes dans la machine, Frac Limousin, Limoges, 2015
Sans Fuite (avec Double Effet Venturi), 2011
moulage de bottes en cupro-nickel, pompe électrique, bidon, cuivre phosphaté, baladeuses électriques, 100 x 200 x 200 cm
Collection Frac/Artothèque Nouvelle-Aquitaine
Vue de l’exposition Fantômes dans la machine, Frac Limousin, Limoges, 2015
Sans Fuite (avec Double Effet Venturi), 2011
Sans fuite, 2011
feutres et aquarelle, 31 x 50 cm
Collection Frac/Artothèque Nouvelle-Aquitaine

 

Crédits photographiques : Frédérique Avril
© Adagp, Paris