Œuvre dans l’espace public

La sauveté de Garbachet

Œuvre n° 7 de la Forêt d’art contemporain (Brocas)
programmation : Didier Arnaudet

 

Le projet consiste à prendre possession d’un lieu d’une manière réelle et corporelle. Il s’agit d’un terrain d’environ 1 hectare (10 000m2), situé autour de la cabane de Garbachet, encore appelée lou bourdot du Garbaché appartenant à la commune. L’enjeu, c’est de jalonner cet espace à l’aide d’au moins 4 bornes qui pourront s’apparenter à des sculptures. La cabane et le puits attenants feront également l’objet d’un aménagement.

Le choix dou bourdot du garbaché n’est pas anodin, il s’agit de la cabane du garde vache. Pour J. Prat : « le pasteur et le bovin se situent dans une situation charnière sur les marges de leur espace, à la frontière du sauvage et du domestique, de la nature et de la culture ». Il y a aussi, très curieusement une similitude entre garbaché et gargaphié, le bois célébré par Ovide où Actéon est transformé en cerf. Ainsi Christophe Doucet souhaite qu’une référence à l’animal soit faite dans le traitement des bornes/sculptures, et dans l’aménagement de la cabane et du puits.

site de la Forêt d’art contemporain

La sauveté de Garbachet, 2013
4 sculptures en pierre et aluminium

 

  • La sauveté de Garbachet, 2013
    4 sculptures en pierre et aluminium
  • La sauveté de Garbachet, 2013
    4 sculptures en pierre et aluminium

détail